Les effets de la ménopause sur le confort intime

De prime abord, il convient de rappeler que la ménopause est une étape particulièrement complexe à traverser dans la vie d’une personne. Les changements hormonaux qui l’accompagnent ont un impact considérable sur tout le corps, mais c’est souvent au niveau intime que le bât blesse.

Alors que beaucoup de femmes se résignent à vivre ces altérations de leur confort intime avec fatalité, il convient de rappeler que la plupart des symptômes qui accompagnent cette transition peuvent être guéris, soulagés voire anticipés.

Par ailleurs, rappelons que la ménopause est devenue dans le langage courant une métonymie qui désigne le tout par une partie. En effet, la ménopause correspond à une baisse de production des oestrogènes, elle peut être naturelle et due à l’épuisement des ressources en ovocytes, mais elle peut également être induite, temporaire ou définitive.

Les changements hormonaux pendant la ménopause 

Rappelons d’ailleurs que les oestrogènes jouent un rôle-clé dans plusieurs processus physiologiques:

  • Le maintien d’un environnement vaginal typique en réduisant le pH, idéalement acide afin de favoriser la prolifération des lactobacilles et prévenir la colonisation des entérobactéries, responsables des vaginoses bactériennes.
  • La production de cellules épithéliales qui viennent renforcer la muqueuse vulvo-vaginale.

La ménopause peut donc jouer défavorablement sur ces aspects en réduisant le niveau des oestrogènes.

L’atrophie vulvo-vagniale n’est pas irréversible

L’une de ses manifestations les plus invalidantes de cet effondrement hormonal est ce que l’on appelle l’atrophie vulvo-vaginale. Celle-ci se manifeste par un amincissement progressif des muqueuses vulvo-vaginales suite aux changements hormonaux.

Cette appellation a néanmoins des connotations de vieillesse irréversible et n’inclut pas la dimension urinaire de ces affections.

C’est pourquoi l’on utilise le terme plus inclusif de syndrome génito-urinaire de la ménopause (SGM). Cette appellation a un ancrage scientifique plus complet quant aux aspects génitaux et urinaires de la ménopause.

Lire la suite...

Notre site utilise des cookies de ceux de tierces parties afin d'assurer un fonctionnement optimal du site et de fournir une expérience utilisateur idéale et adaptée à vos préférences personnelles. En continuant de naviguer sur le site, vous déclarez accepter l’utilisation de cookies.
Félicitations ! Vous faites partie du club IntyEssentials.