Ma liste d'envies

L'histoire du lubrifiant intime et ce qu'il ne faut jamais utiliser comme lubrifiant

De tout temps, les humains ont toujours fabriqué et utilisé des produits (plus ou moins adaptés) afin de lubrifier les parties intimes de façon à rendre le sexe plus agréable et plus amusant. S'il est évidemment très utile de lubrifier les muqueuses intimes pour que ça « glisse » mieux, il faut cependant faire très attention à ce que l'on emploie comme lubrifiant sexuel pour ne pas endommager les tissus, créer des soucis de santé ou occasionner des blessures.

Le lubrifiant intime à travers le temps

Que cela soit pour assurer la reproduction ou tout simplement pour se faire du bien, le sexe fait partie de la vie des humains depuis la nuit des temps. La physiologie humaine n'ayant pas vraiment changé au fil des siècles, il est donc tout naturel que le lubrifiant intime ait lui aussi fait son apparition il y a très longtemps. Si la salive fut très probablement le premier lubrifiant à base d'eau utilisé par l'être humain, d'autres substances ont également joué ce rôle au fil des siècles.

Dans l'Antiquité, les Grecs avaient recours, par exemple, à l'huile d'olive. Plus récemment, au Japon, de l'huile de clou de girofle, de la purée d'igname ou encore du carraghénane extrait d'algues rouges pouvaient aussi être employés. Ce n'est que dans les années 1800 que le lubrifiant intime tel qu'on l'envisage aujourd'hui est apparu. Et vous le connaissez probablement, puisqu'il s'agit de la vaseline !

Dans les années 1900, ce sont les lubrifiants à base de silicone qui arrivent sur le marché. Au départ, ces lubrifiants étaient vendus à des fins médicales sans être spécifiquement destinés à l'activité sexuelle. Ce n'est qu'à partir des années 1980 qu'il a été possible de s'en procurer en vente libre, sans ordonnance, dans un but récréatif et non médical.

Ce qu’il ne faut jamais utiliser comme lubrifiant sexuel

Les produits à éviter pour protéger vos zones intimes et votre santé

Bien que ce soit toujours une bonne idée de lubrifier les muqueuses intimes quand ça « coince », il ne faut pas utiliser n'importe quoi. Voici une liste des produits qui ne devraient jamais être employés comme lubrifiant intime :

  • Ce qui est susceptible d'endommager les tissus vaginaux.
  • Ce qui risque de modifier le pH du vagin, qui est entre 3.8 et 4.5.
  • Les produits qui contiennent des ingrédients potentiellement nocifs pour l'organisme et qui pourraient y pénétrer à travers la muqueuse vaginale ou la verge.
  • Les produits qui pourraient causer des infections bactériennes, des mycoses ou être à l'origine d'infections sexuellement transmissibles (ISTs).
  • Ce qui pourrait causer des irritations (les lubrifiants comestibles, les lubrifiants parfumés ou aromatisés à la cerise ou la fraise, par exemple)
  • Ce qui pourrait compromettre la santé de votre partenaire (allergies, irritations, sensibilité à certains ingrédients, etc.).

Ces produits méritent une attention particulière

Les huiles qui ne sont pas spécifiquement dédiées au plaisir intime ne sont pas recommandées, car non seulement elles ont tendance à rendre les préservatifs poreux, mais en plus, elles peuvent provoquer des mycoses intimes. Le même problème se présente avec les soins hydratants tels que les laits ou les lotions corporelles qui ont l'inconvénient majeur d'engendrer des irritations.

Bien qu'elle soit toujours à portée de main, la salive ne constitue pas un bon lubrifiant et risque au contraire d'assécher les muqueuses. De plus, elle est susceptible d'augmenter la probabilité de transmission des infections sexuellement transmissibles. Selon les études, la vaseline favorise elle aussi le risque de développement de maladies des muqueuses intimes.

Les produits à privilégier pour une lubrification efficace et saine

Les lubrifiants à base d'eau

Parfaits pour hydrater et lubrifier la zone intime sans nuire à son pH et sans altérer l'efficacité des moyens contraceptifs utilisés, les lubrifiants à base d'eau sont la meilleure solution pour prendre son pied en toute sécurité. Chez IntyEssentials, nous vous proposons le lubrifiant bio à base d'eau Yes WB qui combine à la fois lubrification et hydratation vaginale pour un maximum de plaisir sans risque de dommages aux muqueuses intimes. De plus, il est végan et peut être utilisé sans risques pendant la grossesse.

Les lubrifiants à base de silicone

Parmi les lubrifiants sexuels, il existe également les lubrifiants à base de silicone qui n'ont aucune répercussion néfaste sur les moyens de contraception utilisés, tels que les préservatifs. Efficaces et sans danger, ils conviennent à la plupart des situations, mais ne sont pas compatibles avec l'emploi de jouets sexuels qu'ils risquent d'endommager.

Les lubrifiants à base d'huile

Si vous n'utilisez pas de moyen de contraception particulier, vous pouvez très bien vous tourner vers les lubrifiants intimes à base d'huile qui offrent une expérience sensorielle différente. Attention ! Cette catégorie de lubrifiants n'est elle non plus pas compatible avec l'utilisation de certains sextoys et de préservatifs.

Utilisez des lubrifiants pour encore plus de fun au lit

L’utilisation d’un lubrifiant intime n’est pas strictement réservée aux personnes souffrant d’atrophie ou de sécheresse vaginale ou encore de douleurs génitales ou de dyspareunies…au contraire, l’utilisation d’un bon lubrifiant intime peut à la fois hydrater et lubrifier la zone intime, mais aussi donner plus de plaisir aux partenaires en augmentant la sensation de glisse et en réduisant la friction. En gros, tant qu’il est sain pour vos muqueuses intimes, vous pouvez utiliser votre lubrifiant intime à volonté, aussi bien pour la pénétration que pour la masturbation !

Chez IntyEssentials, nous vous proposons une large sélection de lubrifiants bio, naturels, à base d'eau, d'huile ou de silicone pour intensifier le plaisir et augmenter le confort intime en toute sécurité. Profitez-en sans craintes!

Félicitations ! Vous faites partie du club IntyEssentials.